Rechercher
  • Admin

Infirmière de famille : quel concept, quels objectifs ?


C’est vous reconnaître à la hauteur des missions que vous assumez réellement.

Au quotidien, dans votre exercice, vous êtes un véritable pivot central : vous accompagnez les familles, parfois sur plusieurs générations, vous les éduquez à la santé, vous coordonnez leur parcours, vous anticipez l’évolution de leur état de santé et bien plus encore…


Votre pratique couvre un véritable continuum de soins qui débute dès la prévention des maladies, la promotion de la santé, s’étend à la coordination des soins, la prise en charge de la dépendance jusqu’aux soins palliatifs. Quand ce continuum de pratiques infirmières sera mis en œuvre et rémunéré à sa juste valeur, notre profession aura pleinement rencontré son potentiel d’infirmière de famille.


Quels objectifs ?

Éviter que tous les soins non hospitaliers ne deviennent :

> Soit administrés par d’autres au niveau local

> Soit un marché comme les autres et une source de profit pour des groupes, prestataires de santé, assureurs ou autres…


Le domicile suscite les appétits… parce qu’il devient le premier lieu de dispensation des soins.


Chaque Français doit pouvoir disposer d’un soignant principal de son choix : médecin traitant, pharmacien référent ou infirmière de famille. En faisant reconnaître l’infirmière libérale comme pivot du système de santé en ville, on peut espérer conserver notre statut et garantir un accès aux soins équitable dans le respect du libre choix. C’est gagnant gagnant IDEL/patients.

C’est gagnant gagnant IDEL/patients

La reconnaissance pour changer quoi ?

> accès direct au premier recours

> éducation thérapeutique reconnue rémunérée

> consultation infirmière rémunérée (systématique avec tout nouveau patient + déclinable au suivi des patients chroniques, des grossesses pathologiques, à l’éducation thérapeutique, etc.)

> initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage

>initier des examens à des fins d’adaptation de doses (sous protocoles)

>participer en étant rémunéré à la veille sanitaire (Infirmier éclaireur)

>limitation des pratiques avancées aux réelles pratiques avancées (attention aux dérives soins de plaies réservés aux DU plaies et cicatrisations)

>inclusion dans la permanence des soins dans les zones avec une difficulté d’accès aux soins (montagne, désertification médiale…)


Un concept promu par l’OMS

Le concept d’infirmière de famille est né de l’OMS (organisation mondiale de la santé) du constat que malgré leur immense potentiel, les infirmières ne sont pas identifiées comme des offreurs de soins clé par les politiques de santé et leurs compétences ne sont pas employées à leur juste valeur.


Infirmière de famille : au cœur du programme de la liste fni Occitanie

Depuis un an, avec la crise Covid, nous avons su, nous, les infirmiers libéraux, trouver du matériel de protection, nous organiser pour protéger sécuriser nos patients, organiser des dépistages, réaliser des téléconsultations. Ces missions, nous continuons de les assumer au quotidien, mais il nous faut maintenant faire reconnaître ce rôle d’infirmier de famille en premier recours. Faisons-en une première dans notre région Occitanie.

Si nous sommes majoritaires à l’URPS, ce sera notre priorité, faire de notre région la première à généraliser l’infirmière de famille.

2 141 vues5 commentaires